La Global Water Initiative (GWI) était un programme de recherche-action et de plaidoyer qui a pris place de 2008 à 2017. Le projet est maintenant clos. Ce site n'est plus mis à jour, mais l’ensemble de ses ressources restent accessibles jusqu'au 1er octobre 2020, date à laquelle il sera également fermé. Après cette date, des informations sur le projet et les principales publications de GWI resteront disponibles sur le site internet de l'IIED et dans sa section Publications.

  • English
  • Français

Analyse des systèmes de production du périmètre irrigué de l'Anambé (barrages de Niandouba et Confluent, Sénégal)

Analyse des systèmes de production du périmètre irrigué de l'Anambé (barrages de Niandouba et Confluent, Sénégal)
Langage de document: 
Français

Auteur(s): 
Frédéric Bazin

Le développement de l’irrigation fait partie des stratégies prioritaires dans les pays du Sahel pour lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire. À l’heure où les gouvernements s’engagent, une fois de plus, à augmenter les superficies irrigables, il a semblé pertinent d’analyser, conformément aux lignes directrices de la CEDEAO, les résultats obtenus sur des grands périmètres aménagés dans les années 80 et 90 afin d’en tirer les leçons pour les aménagements futurs.

En partenariat avec la SODAGRI, la Global Water Initiative a lancé en 2015 une étude pour évaluer les revenus agricoles des producteurs et les comparer avec des besoins familiaux (seuils de sécurité alimentaire et de pauvreté). Cette étude, qui est également menée régionalement sur des barrages au Burkina Faso et au Mali, cherche à comprendre dans quelle mesure et à quelles conditions le PA de l’Anambé permet de réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire. Elle a été menée en étroite collaboration avec la SODAGRI et les organisations de producteurs.

Commencée début 2015, cette étude a connu certains retards et n’a pu être achevée qu’en toute fin de projet (septembre 2017). Contrairement aux études menées à Bagré (Burkina Faso) et Sélingué (Mali), le résultat final de cette étude n’a donc pu être restitué et validé ni aux acteurs locaux, ni lors d’un atelier national. Néanmoins, ce présent rapport incorpore et/ou répond notamment aux commentaires écrits de la SODAGRI.

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur notre travail au Sénégal, et ici pour en savoir plus sur nos travaux sur les droits fonciers et les mécanismes de gouvernance.

Date: 
Septembre 2017

Editeur: 
GWI Afrique de l'Ouest

Pays: 

Type de document: