La Global Water Initiative (GWI) était un programme de recherche-action et de plaidoyer qui a pris place de 2008 à 2017. Le projet est maintenant clos. Ce site n'est plus mis à jour, mais l’ensemble de ses ressources restent accessibles jusqu'au 1er octobre 2020, date à laquelle il sera également fermé. Après cette date, des informations sur le projet et les principales publications de GWI resteront disponibles sur le site internet de l'IIED et dans sa section Publications.

  • English
  • Français

Briefings

Vers une vision commune : des plans d’action pour un conseil agricole approprié dans les périmètres irrigués d’Afrique de l’Ouest

Français

Les organisations de producteurs et les gestionnaires des grands périmètres irrigués d’Afrique de l’Ouest doivent collaborer pour s’accorder sur une vision des services agricoles qui puisse accroître la rentabilité du périmètre tout en répondant aux besoins des différents types de producteurs. Toutefois, il n’existe pas de mécanisme institutionnel en place qui permette aux différents groupes d’acteurs – qui ont divers niveaux de pouvoir – de se mobiliser à un niveau stratégique ou de négocier et d’aller de l’avant sur la base de cette position commune.

Financer la riziculture familiale pour améliorer la performance des grands barrages

Français

Pour que les performances des périmètres rizicoles justifient les investissements réalisés, l’État doit améliorer les conditions d’accès au crédit de campagne. La majorité des producteurs n’a pas accès au crédit et ne peut acheter la totalité des intrants nécessaires, ce qui l’oblige à réduire les surfaces cultivées ou à appliquer des doses inférieures aux préconisations. Les résultats sont alors globalement moindres qu’espérés et les performances de certains producteurs particulièrement faibles.

Les conditions foncières de la viabilité de la riziculture irriguée

Français

L’analyse des aménagements hydro-agricoles en Afrique de l’Ouest permet de tirer des leçons concernant l’affectation foncière, qui peuvent servir pour orienter les aménagements en cours, ou ceux qui sont prévus dans les années à venir. Sans affectation foncière adéquate, les objectifs principaux des barrages – la lutte contre la pauvreté et l’amélioration de la production nationale de céréales – pourront difficilement être atteints.

Améliorer les conditions de vie des populations affectées par la réalisation des barrages : les acteurs ouest africains proposent des réponses

Français

Conférence organisée à Ouagadougou au Burkina Faso du 21 au 23 Janvier 2013 ppar la CEDEAO, la Global Water Initiative, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et l’Institut International pour l’Environnement et le Développement (IIED).

Plus de 50 participants ouest-africains représentaient des organisations de la société civile, des usagers, des services techniques, des structures de gestion des barrages, des organismes de bassin, des universitaires, des juristes, des organisations régionales et internationales, etc.

Agriculture irriguée et résilience des exploitations familiales : logiques en confrontation

Français

Pour faire face au défi de la demande croissante en riz au niveau national, les gouvernements d’Afrique de l’Ouest prônent un modèle d’investissement agricole orienté vers la spécialisation et l’intensification rizicoles afin d’augmenter la productivité et la production. En revanche, pour les exploitations familiales, la production rizicole doit être intégrée dans une stratégie plus globale de renforcement des moyens de subsistance et de gestion des risques, à travers la diversification des sources de revenus et des capitaux.

Vers un conseil agricole qui répond aux besoins des exploitants familiaux

Français

Les grands barrages en Afrique de l’Ouest n’atteignent pas les objectifs qui leur ont été fixés pour réduire les importations de riz dans la région, qui sont d’environ 1 milliard de dollars US par an. Bon nombre d’exploitants familiaux qui cultivent les terres irriguées par les grands barrages peinent à joindre les deux bouts. Le conseil agricole (CA) est censé appuyer ces agriculteurs, pas simplement en leur fournissant un conseil technique, mais en les connectant aussi à d’autres prestataires de services tout au long de la filière.

Global Water Initiative : Évaluation de durabilité (2007-2012)

Français

Entre 2007 et 2012 la Global Water Initiative (GWI) a financé des programmes d'approvisionnement en eau en milieu rural à travers huit pays dans les régions d'Afrique de l'Est et de l'Ouest. Ces programmes ont inclus la construction et / ou la réhabilitation de services d'eau en milieu rural, et la création de comités de l'eau.