La Global Water Initiative (GWI) était un programme de recherche-action et de plaidoyer qui a pris place de 2008 à 2017. Le projet est maintenant clos. Ce site n'est plus mis à jour, mais l’ensemble de ses ressources restent accessibles jusqu'au 1er octobre 2020, date à laquelle il sera également fermé. Après cette date, des informations sur le projet et les principales publications de GWI resteront disponibles sur le site internet de l'IIED et dans sa section Publications.

  • English
  • Français

GIRE & WASH (2008-2012)

Français

Les récentes sécheresses survenues dans toute la région du Sahel ont attiré l'attention internationale sur la crise de l'eau dans le monde. D'après le PNUE, 14 pays d'Afrique connaissent déjà une situation de stress hydrique et 11 autres devraient les rejoindre d'ici à 2025, lorsque près de 50% de la population africaine, dont on estime qu'elle atteindra 1,45 milliard de personnes, sera confrontée à une pénurie d'eau ou à un stress hydrique.

Les pays pauvres au climat aride sont durement frappés par la dégradation de l'environnement, l'essor démographique et la distribution inéquitable de l'eau. À mesure que les ressources si précieuses en eau vont se raréfier, le potentiel de conflit lié à l'eau va augmenter. En Afrique de l'Ouest, les plus grands fleuves traversent de nombreux pays, ce qui donne lieu à des tensions transfrontalières. Mais il existe aussi une certaine concurrence au niveau local, là où les communautés rurales voisines exploitent les mêmes ressources déjà rares. Du fait de ces facteurs conjugués, les populations du Burkina Faso, du Ghana, du Mali, du Niger et du Sénégal comptent parmi les plus vulnérables du monde aux pénuries d'eau.

Le manque d'accès rapide à l'eau salubre et à l'assainissement n'est pas seulement gênant. Il décide de la vie ou de la mort des nourrissons. Il peut empêcher les parents de produire suffisamment de récoltes pour nourrir leurs enfants. Il empêche les jeunes filles de se rendre à l'école et il enferme les femmes dans un cycle éreintant où elles doivent marcher pendant des heures pour aller chercher l'eau indispensable aux besoins les plus élémentaires de leur famille.

Le travail de GWI en Afrique de l'Ouest entre 2008 et 2012 était divisé en quatre themes principaux:

GIRE: utilisateurs nombreux, ressource limitée

La gestion intégrée des ressources en eau est une approche globaliste, collaborative et tournée vers l'avenir de la gestion des ressources en eau au sein des bassins versants. Il s'agit d'un processus dynamique qui nécessite un suivi régulier, la participation de toutes les parties prenantes et des ajustements basés sur la constante évolution des précipitations et des débits fluviaux.

En savoir plus...


Approvisionnement durable en eau

C'est l'accès à l'eau potable qui décide si un bébé vivra au-delà de sa première année, si sa mère le verra grandir en bonne santé, si les enfants vont à l'école, si les familles peuvent manger à leur faim et gagner leur vie. C'est la raison pour laquelle nous voulons tout mettre en œuvre pour que les populations vulnérables de l'Afrique de l'Ouest aient un accès fiable à l'eau potable. Cela veut dire améliorer:

En savoir plus...


Assainissement rural durable

La cible des OMD en matière d'assainissement est la réduction de moitié du pourcentage de personnes sans accès à des services d'assainissement adéquats d'ici à 2015. Toutefois, les progrès ont été trop lents et, à moins que la cadence du changement dans le secteur de l'assainissement ne soit sensiblement accélérée, la cible des OMD ne sera peut-être pas atteinte avant 2026. Chaque année, 2,2 millions de personnes (pour la plupart des enfants de moins de 5 ans) meurent encore en raison de maladies liées à l'assainissement et de mauvaises conditions d'hygiène

En savoir plus...


Apprentissage, suivi et évaluation des résultats

Le collectif de la GWI en Afrique de l'Ouest a présenté une occasion sans précédent de mettre en commun des idées et des méthodes afin de s'attaquer aux défis complexes que soulèvent l'accès durable à l'eau potable et à l'assainissement et la gestion intégrée des ressources en eau au niveau du sous-bassin. D'un point de vue stratégique, nous nous sommes attachés à faire participer les groupes d'appui locaux, nationaux et régionaux sur la question de l'apprentissage et au renforcement des partenariats, en mettant en commun ce qui a donné de bons résultats et en tirant des enseignements de nos erreurs.

En savoir plus...

Le consortium GWI régional pour l'Afrique de l'Ouest (2007-2012) était composé des membres suivants :

CARE International

Catholic Relief Services (CRS)

International Institute for Environment and Development (IIED)

International Union for the Conservation of Nature (IUCN)

SOS Sahel International UK