La Global Water Initiative (GWI) était un programme de recherche-action et de plaidoyer qui a pris place de 2008 à 2017. Le projet est maintenant clos. Ce site n'est plus mis à jour, mais l’ensemble de ses ressources restent accessibles jusqu'au 1er octobre 2020, date à laquelle il sera également fermé. Après cette date, des informations sur le projet et les principales publications de GWI resteront disponibles sur le site internet de l'IIED et dans sa section Publications.

  • English
  • Français

Développer un suivi-évaluation basé sur les résultats

Notre méthodologie en matière de suivi et d'évaluation a adopté une approche basée sur les effets (ou basée sur les résultats). Cela nous a permis d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des populations, des processus et des institutions partenaires.

Nous avons recueilli un jeu de données variées pour mesurer nos progrès, y compris des données de référence au début de l'initiative. Nous avons publié des rapports annuels en fonction d’un ensemble de 11 effets, lesquels mesuraient quant à eux les progrès accomplis par rapport aux trois objectifs stratégiques de la GWI.

Nous avons produit un ensemble de ressources qui documentent notre travail en matière de S&E.

 

Objectifs stratégiques de la GWI et effets recherchés en Afrique de l'Ouest

 

Objectif stratégique 1 : Les groupes vulnérables et marginalisés participent activement à la conception, la mise en œuvre et l'évaluation de la prestation de services d'approvisionnement en eau à usages multiples et de leur gouvernance

  • Effet A : Les femmes et les enfants passent moins de temps à aller chercher de l'eau.
  • Effet B : Les gens boivent toujours de l'eau potable.
  • Effet C : Les communautés affichent de meilleurs comportements d'hygiène.
  • Effet D : Absence de conflit grave lié à l'eau.
  • Effet E : Les communautés participent à l'élaboration et la mise en œuvre de plans de gestion des ressources en eau.

 

Objectif stratégique 2 : Un groupe d'appui dynamique, soudé et bien informé sur les questions de l'eau participe activement à l'amélioration de la mise en œuvre de la GIRE (gestion intégrée des ressources en eau)

  • Effet F : Actions pour veiller au maintien de la qualité des rivières et de l'eau souterraine.
  • Effet G : Actions pour veiller au maintien d'un niveau correct des eaux souterraines et des débits fluviaux.
  • Effet H : Les organisations du secteur travaillent ensemble de façon proactive à travers tout le bassin.
  • Effet I : Communication et apprentissage dynamiques sur la GRE au sein du bassin.

 

Objectif stratégique 3 : Bailleurs de fonds, investisseurs et pouvoirs publics sont plus sensibles à la GIRE et lui accordent un soutien accru

  • Effet J : Le niveau de ressources consacrées à la GRE a sensiblement augmenté.
  • Effet K : Importance et reconnaissance de la GRE dans les politiques et stratégies des autorités centrales, régionales et décentralisées.

 

Publications

 

Les études hydrographiques comme celle-ci jouent un rôle important dans la gestion durable des approvisionnements en eau, notamment parce qu’elles devraient contribuer à réduire le coût à long terme de l’entretien des forages.

Le rapport décrit  les activités GWI dans le bassin de la Sirba sur six communes des régions de l’Est et du Sahel avec 34 villages d’intervention.

Ce rapport présente des graphes des progrès accomplis vers la satisfaction des objectifs du programme, en montrant la progression des indicateurs régionaux de 2010 à 2012 à travers un suivi basé sur les résultats de la GWI.

La GWI Mali a réalisé sur 15 mois une étude de suivi en 3 parties des niveaux hydrostatiques des points d’eau améliorés dans les communes de Baye, Diallassagou, Ouenkoro et Sokoura qui a pris fin en septembre 2012.

La GWI a demandé à des experts en GIRE de l’Institut d’ingénierie 2IE de se rendre dans chacun des quatre sites de projet pour évaluer l’approche et l’expérience acquise en matière de GIRE que la GWI promeut auprès de ses partenaires locaux.

La GWI a initialement été conçue comme un programme sur dix ans et l’IIED, en collaboration avec l’IWEL, a mis au point une stratégie de suivi-évaluation à deux volets.

La GWI Sénégal a mené une enquête dans sa zone de projet près de Tambacounda, au Sénégal en 2010 afin d’obtenir une base de référence pour des indicateurs de S&E à long terme.