La Global Water Initiative (GWI) était un programme de recherche-action et de plaidoyer qui a pris place de 2008 à 2017. Le projet est maintenant clos. Ce site n'est plus mis à jour, mais l’ensemble de ses ressources restent accessibles jusqu'au 1er octobre 2020, date à laquelle il sera également fermé. Après cette date, des informations sur le projet et les principales publications de GWI resteront disponibles sur le site internet de l'IIED et dans sa section Publications.

  • English
  • Français

Les femmes et l'agriculture

Jamie Skinner

Le déplacement de communautés pour faire place aux grands barrages en Afrique de l'Ouest a des impacts différents sur les hommes et les femmes. Dans ce blog, nous examinons des exemples de comment les moyens de subsistance des femmes ont été touchées par des barrages au Ghana et au Niger.

La Global Water Initiative (GWI) en Afrique de l'Ouest organisera un séminaire à la Semaine mondiale de l'eau à Stockholm en Suède du 23 au 28 Août 2015.

La Global Water Initiative en Afrique de l'Ouest: l'Eau pour l'Agriculture (2012–2017)

Français

Cette fiche d'information donne un aperçu du travail sur «l'eau pour l'agriculture» de la Global Water Initiative en Afrique de l'Ouest entre 2012 et 2017. La Global Water Initiative est financée par la Fondation Howard G. Buffett et le programme Afrique de l'Ouest est mis en œuvre par l'IIED et l'UICN.

Rentabiliser les grands barrages en Afrique de l’Ouest : Quel rôle pour le conseil agricole ?

Français

L'objectif de cet atelier était de réunir experts et professionels pour identifier ce qui fonctionne et ne fonctionne pas dans les trois zones irriguées sur lesquelles travaille GWI au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal, en tirer des leçons pour améliorer les services existants et déterminer les pratiques à appliquer aux nouveaux barrages en construction. 

Date: 
4 Juin 2014 - 5 Juin 2014
Location: 
Bamako, Mali

La recherche menée par le programme régional de la Global Water Initiative (GWI) en Afrique de l'Ouest souligne l'importance de prendre en compte les perspectives des paysans dans les politiques d'Etat afin d'assurer la sécurité alimentaire et un reto